Vous êtes ici : Accueil > Activités > Activités > Les 2 MELEC au spectacle
Publié : 15 décembre 2020

Les 2 MELEC au spectacle

Le vendredi 11 décembre 2020 : rencontre de Carole Trébor et de deux comédiens

Cela y est ! Carole Trébor est venue au lycée accompagnée de Paul et Juliette, les 2 comédiens qui ont interprété une lecture théâtralisée de Combien de pas jusqu’à la lune.

Trois romans en un
Combien de pas jusqu’à la lune raconte l’enfance de Katherine Johnson, puis sa vie de professeur et mère de famille et enfin son travail à la NASA.

La mise en scène de la lecture théâtralisée a été préparée en 3 à 4 jours. Le choix des passages à lire a été fait avec Carole Trébor, mère de Paul. Il a fallu deux bonnes heures pour travailler le texte et s’adapter à l’espace. Le texte est rendu vivant, même si la lecture se fait les feuilles à la main. Paul est aussi un très bon lecteur des livres de sa mère. C’est un bon conseiller.

C’est en fait l’éditrice de Carole Trébor qui lui a proposé d’écrire sur Katherine Johnson. La mère de Carole Trébor était mathématicienne et l’autrice a réalisé de nombreuses équations pour se mettre dans la peau de son personnage. Il a fallu en effet comprendre le lien entre les expériences par les ingénieurs et les équations de tout cela ! Comprendre aussi le lien entre les mathématiques et la physique. L’écrivaine a ainsi interviewé d’autres mathématiciennes.

Un gros travail de recherche

Carole Trébor a mis un an pour écrire ce livre ; en effet, un grand travail de documentation a été effectué ! Carole Trébor s’est renseigné sur les repas à l’époque, la vie d’afro-américains dans une petite ferme, la Virginie Occidentale aux Etats Unis, un campus ségrégué… Elle a été aidée par une amie chercheuse à l’université pour traduire, notamment des interviews en anglais de Katherine Johnson. En tout, cela a été 2 à 3 mois de recherches.

Ainsi tous les détails sont justes, même le pain de maïs mangé par Katherine !

Transmission d’un savoir

L e but était d’être la meilleure pour être prête le jour où une afro-américaine pourrait être chercheuse.
La NASA était ségréguée ; elle manquait de main d’œuvre, d’où le recrutement de « calculatrices noires » les colored computers. Avant, Katherine Johnson a été enseignante en mathématiques.

Katherine Johnson est très connue aux Etats Unis. Elle avait un agent…Elle est décédée cette année à 102 ans. Elle parlait très bien le français (qu’elle pratiquait l’été quand elle était jeune domestique dans un hôtel).

Mais Katherine n’est pas le seul personnage du roman aimé de l’autrice ; Le père de Katherine, ainsi que sa mère, sont des personnages touchants. Son premier mari Jimmy aussi est un personnage remarquable (c’était un génie en mathématiques, aviateur à ses heures, qui a formé les meilleurs professeurs afro-américains). Neil Armstrong était aussi très humble. Il a détesté faire le tour du monde des astronautes. Il ne voulait pas être considéré comme une star.

Par contre un personnage est fictif, imaginaire dans le livre : c’est l’amie lycéenne de Katherine, entre 13 et 16 ans.

Un grand moment dans le roman est le débat à la faculté sur le mouvement des droits civiques.

Carole Trébor, cette autrice de 7 romans écrits depuis 8 à 9 ans : roman historique, qui se passe dans un lycée, ou bien encore best seller post apocalyptique (U4).
Elle a aussi écrit une pièce de théâtre, elle est réalisatrice de documentaires et historienne.
Et actuellement, elle écrit une biographie romancée de Louise Michel, ainsi qu’une BD fantastique et le tome 3 d’une série de jeunesse.

Nos impressions

« J’ai pensé que c’était très bien réalisé, les comédiens et l’autrice ont été très aimables et très sociables ». Mohamed

« Il y avait une bonne ambiance ». Mouloud

« Les comédiens et l’autrice se sont mis à notre portée. » Kylian

« J’ai aimé la rencontre ; les comédiens jouaient bien leur rôle et c’était simple à comprendre. De voir les scènes jouées en vrai, cela m’a permis de mieux comprendre l’histoire. Les comédiens étaient à fond dans leur rôle ». Dorian

« C’était bien, les comédiens prenaient leur rôle très à cœur. C’était bien rythmé. J’ai aimé les intonations et les expressions. » Léonardo

« Cette expérience est très enrichissante ! Nous avons assisté à un spectacle de qualité : le jeu des acteurs était au top. Les comédiens étaient drôles et jouaient bien » Zakariya