Vous êtes ici : Accueil > Activités > Activités > Une proie si facile
Publié : 6 février

Une proie si facile

Dans le cadre de la prévention des risques d’embrigadement, le lycée Grieu a accueilli à Rouen le mardi 28 janvier 2020 deux séances de la pièce interactive Une proie si facile. Ce spectacle était à destination des élèves de seconde (SN, SN MEI, MELEC).

Cette pièce de théâtre interactive, imaginée par la compagnie Masquarades, raconte l’histoire de Lisa, une jeune fille mal dans sa peau, qui passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux et finit par rencontrer une sorte de gourou mal intentionné.

La pièce se décompose en trois actes. Elle présente le processus de la radicalisation d’une jeune fille de 16 ans. Fragilisée par sa situation familiale et les moqueries qu’elle subit à l’école au quotidien, depuis plusieurs années, elle finit par s’isoler et se réfugier sur les réseaux sociaux.

Les trois séquences théâtrales étaient entrecoupées de trois débats entre les comédiens et les élèves.

« On peut aller lui parler, mettre à l’aise le jeune, pour le décrocher du processus de la radicalisation »Bachir

« Quand on a des soucis, il faut en parler à ses parents. Le problème de Lisa dans la pièce est qu’elle ne parlait plus. On laisse tellement tomber qu’à un moment on ne parle plus. » Lamine

« Mais ses parents risquent de s’inquiéter pour rien et puis on n’a pas envie de parler de nos problèmes à nos parents… » Abdellah

Mme Patry, l’infirmière du lycée, est intervenue dans les classes suite à ces séquences interactives. Elle a pu discuter avec Abdellah et ses camarades et rappeler que nous pouvons tout de même parler du quotidien. On vit ensemble, on ne vit pas les uns à côté des autres. Ce qui est important en prévention, c’est la communication.

Cette pièce a été très appréciée des jeunes et de leurs enseignants. Elle a suscité réflexion et débat aussi bien au sujet de la vulnérabilité de l’adolescence, de l’isolement sur les réseaux sociaux, au sujet des techniques de manipulation et enfin à propos du phénomène de l’emprise mentale et du signalement à donner.

ET un grand Merci aux acteurs pour leurs prouesses !

Post-scriptum

Le numéro vert pour s’exprimer au sujet de la radicalisation est le :
0800 005 696. L’appel est gratuit.